Flow – Pourquoi passer sur une licence P1 ou P2 ?

Question légitime ! Vous pensez peut être que la licence gratuite ou du moins celle comprise dans votre E3 vous suffit. C’est peut être vrai, mais c’est peut être aussi parce que vous ne savez pas réellement ce qu’une licence supérieure pourrait vous apporter ?

Je vous propose un rapide tour d’horizon de ce qui pourrait vous intéresser. Il suffit dans un premier temps de jeter un coup d’œil à la page tarification pour voir les différences majeures.

Nombre de runs

Une licence P1 vous apportera 4,500 runs supplémentaires par utilisateurs par mois, et 15,000 pour une P2… C’est un premier changement colossal vue que la licence de base ne propose que 750 runs par utilisateurs par mois. Malgré cette notion, je vous rappelle que les runs de flows sont mis dans un pool commun pour tout votre tenant.

Fréquence de runs

Souvent mal comprise, cette feature est pourtant essentielle. Je vais tenter de la résumer simplement avec un exemple.
Vous disposez d’une licence gratuite et vous créez un flow dont le trigger est « à la création d’un nouvel élément SharePoint ».

Si votre premier run se fait à midi, alors toutes les créations d’éléments seront processées en même temps, à 12h15. Vous devrez donc patienter 15 minutes pour que vos créations entre 12h et 12h15 soient traitées.
Avec une licence Flow for office 365, vous devez patienter 5 minutes avant que les créations ne soient processées. Un premier check à midi, puis 12h05, qui traitera les créations entre 12h et 12h05.
Avec une P1, vous ne devez attendre que 3 minutes avant que les créations ne soient processées. Donc un premier check à midi, puis à 12h03 qui traitera vos créations entre 12h et 12h03.
Avec une P2 c’est encore plus performant, vous bénéficiez d’un check toutes les minutes. On ne parle donc pas d’instantanéité mais on s’en rapproche fortement.
Gros warning si vous avez débuté un trial P2 et que vous retombez sur une licence de base… Vous risquez de ne pas obtenir les performances souhaitées… Pensez donc à checker votre licence.

Performance optiomales

Oui, c’est ici que les choses se compliquent. Ou du moins, c’est ici qu’on se doutait moins de certaines différences. C’est d’ailleurs peu explicite en lisant la page de tarification qui vous renvoi au point suivant :

Alors, qu’en est-il réellement de ces performances optimales ? Au final, c’est la page Limites et configuration qui renferme toutes les réponses à nos questions. On y apprend notamment les limitations suivantes :

  • For each
    • Une licence de base ne pourra itérer que sur 5,000 éléments
    • Une licence P1 ou P2 peuvent itérer sur 100,000 éléments
  • SplitOn
    • Mêmes différences
  • Exécution d’actions
    • Une licence de base et une P1 ne peuvent jouer que 2,000 actions toutes les 5 minutes
    • Une licence P2 peut en exécuter 100,000
  • Actions simultanées aux appels sortants
    • Environ 500 requêtes simultanées au maximum pour une licence de base ou une P1
    • Environ 2,500 pour une P2
  • Nombre d’appels de lecture autorisés toutes les 5 minutes
    • 6,000 pour une licence de base et une P1
    • 60,000 pour une P2
  • Appels Invoke toutes les 5 minutes
    • 4,500 pour une licence de base et une P1
    • 45,000 pour une licence P2
  • Quantité de débit autorisé toutes les 5 minutes
    • 600mo pour une licence de base et une P1
    • 6go pour une P2

Bien que certains termes restent obscures, il apparaît évident qu’une licence P2 apporte beaucoup plus de fonctionnalités et de performances. Si vous vous retrouvez avec un problème de volumétrie ou de quantité d’itération… Penchez-vous sur la question de votre licence.

Laisser un commentaire