Les limitations de Power Automate

On a tendance à les oublier mais Microsoft les actualise régulièrement avec de nouvelles notions : je parle des limitations. J’ai donc essayé de vous compiler les limitations propres à Power Automate ci-après (attention cet article ne parle pas de RPA).

  • Microsoft introduit depuis peu la notion de performance profiles. Ce n’est pas explicité par MS mais il faut comprendre que selon la licence ou le type de flow créé, vous ne bénéficiez pas des mêmes performances. Cela peut se traduire principalement sur :
    • la vélocité d’un flow (opérations par seconde/minute)
    • ou le délai avant déclenchement d’un flow.
    • Ou la capacité d’un flow à itérer sur une source de données conséquente

En théorie, on peut imaginer qu’un flow sous performance profile low s’exécutera moins fréquemment qu’un flow sous performance profile medium ou high (nombre de déclenchement par minute), ou bien qu’il ne pourra pas processer autant d’items max dans une boucle qu’un flow avec un performance profil plus élevé.

En espérant que Microsoft communique plus largement et en détail sur cette notion, voici ce qui est documenté à l’heure actuelle :

  • Pour les limites propres à un flow, voici ce qui est documenté (pas d’inquiétudes à avoir je ne les ai jamais atteintes jusqu’à présent)
  • Un utilisateur peut avoir jusqu’à 600 flows. Je ne vous recommande pas d’en arriver jusque là vue l’UI du portail Power Automate et la difficulté à « organiser » ses flows
  • Les limites en termes de durée
    • Durée max d’exécution d’une instance de flow : 30j documenté mais d’expérience on est plutôt sur du 28j. A la fin de ce délai, le flow se termine en erreur tout simplement
    • Historique de run : 30j max
    • Un workflow en erreur à chaque run sera désactivé automatiquement au bout de 14j
    • Un workflow dormant sera désactivé après 90j. Après ce délai, il subira une désactivation automatique tous les 30j si toutefois il était réactivé mais devait rester à nouveau inactif pendant 30j
      • Cela ne concerne pas les licences premium
      • Le workflow reste ré activable à tout moment
    • Un workflow qui subit le throttling MS pendant 14j sera désactivé automatiquement
      • Cela ne concerne pas les licences premium
      • Le workflow reste ré activable à tout moment
  • Les limites de « débit » par flow : il existe des limites du nombre d’exécution d’une instance de workflow par délai. Les limites peuvent varier en fonction du performance profile du compte qui héberge le workflow. A l’heure actuelle, ces limites ne sont pas forcées par Microsoft avec la période COVID. Voici les limites actuellement documentées :
  • Comportement en cas de désactivation : toutes les exécutions en cours et en attente se poursuive. Les exécutions reprendront une fois que le workflow sera réactivé (dans le cas d’un workflow déclenché par un événement type création d’un élément SPO).

  • Comportement en cas de suppression : toutes les exécutions en cours et en attente sont annulées.

  • Il n’y a pas de corbeille power automate. Un flow supprimé est perdu, sauf éventuellement en ouvrant un ticket auprès de MS